24 février 2016 3 24 /02 /février /2016 16:44


 

L’auteur de ce beau poème est " Yves Duteil "

 

Loin des vieux livres de grammaire,

Écoutez comment un beau soir,

Ma mère m'enseigna les mystères

Du verbe être et du verbe avoir.


> > > > >

Parmi mes meilleurs auxiliaires,

Il est deux verbes originaux.

Avoir et Être étaient deux frères

Que j'ai connus dès le berceau.


> > > > >

Bien qu'opposés de caractère,

On pouvait les croire jumeaux,

Tant leur histoire est singulière.

Mais ces deux frères étaient rivaux.


> > > > >

Ce qu'Avoir aurait voulu être

Être voulait toujours l'avoir.

À ne vouloir ni dieu ni maître,

Le verbe Être s'est fait avoir.


> > > > >

Son frère Avoir était en banque

Et faisait un grand numéro,

Alors qu'Être, toujours en manque.

Souffrait beaucoup dans son ego.


> > > > >

Pendant qu'Être apprenait à lire

Et faisait ses humanités,

De son côté sans rien lui dire

Avoir apprenait à compter.


> > > > >

Et il amassait des fortunes

En avoirs, en liquidités,

Pendant qu'Être, un peu dans la lune

S'était laissé déposséder.


> > > > >

Avoir était ostentatoire

Lorsqu'il se montrait généreux,

Être en revanche, et c'est notoire,

Est bien souvent présomptueux.


> > > > >

Avoir voyage en classe Affaires.

Il met tous ses titres à l'abri.

Alors qu'Être est plus débonnaire,

Il ne gardera rien pour lui.


> > > > >

Sa richesse est tout intérieure,

Ce sont les choses de l'esprit.

Le verbe Être est tout en pudeur,

Et sa noblesse est à ce prix.


> > > > >

Un jour à force de chimères

Pour parvenir à un accord,

Entre verbes ça peut se faire,

Ils conjuguèrent leurs efforts.


> > > > >

Et pour ne pas perdre la face

Au milieu des mots rassemblés,

Ils se sont répartis les tâches

Pour enfin se réconcilier.


> > > > >

Le verbe Avoir a besoin d'Être

Parce qu'être, c'est exister.

Le verbe Être a besoin d'avoirs

Pour enrichir ses bons côtés.


> > > > >

Et de palabres interminables

En arguties alambiquées,

Nos deux frères inséparables

 

11 février 2016 4 11 /02 /février /2016 11:31

Bonjour,

Le nombre de visiteurs augmente mais le nombre moyen de pages vues par visiteur a chuté de 6 à 2 par jour, depuis la migration "KIWI". C'est normal: l'accès facebook et réseaux sociaux en général est grandement facilité, mais revers de la médaille, la gestion des pages non datées est beaucoup plus difficile, voire impossible dans certains cas.

Les albums-photos de classe et les interviews de la Ruche étaient beaucoup consultés. N'hésitez pas à inspecter la colonne de droite, en particulier 'Miscellaneous" et à cliquer sur les liens.

 

Un accès " photos"  accéssible par le menu "PHOTOS" de la barre horizontale d'accueil fonctionne. Cliques ici pour visualiser la page

 

Voyez la liste des interviews de la Ruche.  Cliquer ici pour visualiser la page.

 

Des "Ruche" sont en ligne dans la rubrique "miscellaneous" de la colonne de droite. Cliquez ici pour visualiser la page.

 

Cliquez pour l'accès au blog.

Françoise Verwaerde

9 février 2016 2 09 /02 /février /2016 13:37

Les élèves de la dominante JT du collège Notre Dame des Dunes à Dunkerque ont réalisé pour un concours national un clip vidéo sur le thème "Le harcèlement à l'école".
Un trimestre de travail pour un clip de 118 secondes. 
Nous espérons que celui-ci vous plaira et qu'il vous sera utile pour en débattre ...
Nous attendons vos réactions.

Au regard des harcèlements qui  peuvent se  dérouler au sein d’un établissement et dans le cadre plus général d’un plan de prévention et d’éducation à la santé, il a été décidé de mettre en place une politique forte de lutte contre le harcèlement en utilisant un moyen moderne et marquant que représente le clip vidéo.

Celui-ci a été réalisé par une équipe motivée et engagée composée du directeur, de la CPE, de l’infirmière, d’un prof de technologie, d’un prof de français, d’un professionnel de l’image et d’un groupe d’élèves.
Ce film, dont le story- board a été intégralement écrit par nos élèves journalistes avec l’aide d’un professeur de français (Mme V. PARESYS), a été joué et filmé dans l’enceinte de l’établissement avec pour acteurs des élèves du club JT encadrés par M. Bernard DOUAY et M. Benoit HOGEDE.

Dans ce clip, l’accent a été mis plus particulièrement sur la violence à la fois physique et morale et les conséquences psychologiques que cela entraîne.

Conjointement, un officier de prévention du commissariat de Dunkerque est venu appuyer cette démarche en apportant son témoignage auprès de l’ensemble des élèves de l’établissement et ce, sur deux années consécutives.

cf site ndd-dk.com de l'Institution (cliquez)

 

8 février 2016 1 08 /02 /février /2016 16:53

 

 

ob_2bc0e5_pipart.jpg

Si vous  le demandez (contact blog, mail ...), je peux vous donner les nouvelles coordonnées de l'abbé Pipart, à la résidence de la treille à Lille.

Une petite visite, un coup de fil, .un mail,..

et la page facebook.

pour témoigner que l'on ne l'oublie pas..

3 février 2016 3 03 /02 /février /2016 14:13

avec un saut de 2,01 m.

Félicitations

 

via Lycée Notre-Dame des Dunes sur Facebook

 

 

 

 

 

 

30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 20:03

Voici le diaporama, support de la présentation des filières.

Présentation des filières    cliquez

Pour télécharger la présentation  cliquez

A télécharger : la présentation des filières...

23 janvier 2016 6 23 /01 /janvier /2016 16:28

CONCOURS NATIONAL SUR LE HARCÈLEMENT AU COLLÈGE 

Vous devez vous demander ce qu’il advient du JT !
Cette année, nous travaillons sur deux fronts : la diffusion d’un JT par trimestre et aussi la création d’un court métrage …
Oui, si nous  avons pris un peu de retard, c’est que nous participons aussi cette année au concours national sur « le harcèlement au collège ».
La tâche est rude car nous devons sortir ce film pour le 29 janvier 2016, c’est à dire demain !
Aussi, depuis mi-octobre nos journalistes ont construit un story-board sur ce thème avec l’aide de Mme Virginie PARESYS (professeur de français) et M. Bernard DOUAY (professeur de technologie et responsable du JT).
Après une mise en commun des idées de chacun, le  story-board fut finalisé mi-décembre.
Pendant ce temps, M. Benoit HOGEDE (notre intervenant extérieur : photographe et cinéaste professionnel) a formé nos six caméramans à l’utilisation de nos nouvelles caméras. Des applications concrètes ont été réalisées pour être prêtes pour le tournage de notre film.
Quant à M. Bernard DOUAY, il initia ses dix monteurs au montage vidéo avec le logiciel « Adobe Premier Elément 10 ». Il s’agit là aussi d’une tâche difficile car ceux-ci n’étaient pas présents lors du tournage, d’où l’importance d’un story-board aux « petits oignons ».
Le tournage débuta mi-décembre quelles que soient les conditions climatiques; vous aurez l’occasion de le voir dans le making of ci-joint.

Contre vents et marées, nos trois équipes de caméramans filmèrent les différentes scènes jouées par un groupe de journalistes. Une scène fut tournée avec l’ensemble des membres du JT. Le tournage dura trois semaines pendant les heures de dominante
Le témoin fut passé ensuite aux équipes de moteur. Leur tâche : réaliser un film de 120 secondes en noir et blanc, sans son, le tout avec des plans ne dépassant pas les quatre secondes, un pari difficile pour eux car il faut faire passer un message uniquement au travers des images. Cependant leur tâche fut facilitée par l’intervention de M. Benoit HOGEDE et de Bernard DOUAY.
Ce 22 janvier 2016, première projection du film pour les membres du JT

r

DOMINANTE "SOAP OPERA"

SOUTHSTREETERS 1, 2, 3 ... les Bandes-annonces  

Voici trois bandes-annonces  réalisées par  nos cinéastes en herbe dans le cadre  de notre dominante  …

Cette dominante,  animée par M. et Mme MAISON,  permet aux jeunes de 6ème et 5ème de créer une série de fiction le tout en dans la langue de Shakespeare.

Voici la bande annonce n°1

Voici la bande annonce n°2

Voici la bande annonce n°3

22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 21:07
Olympiades Nationales de Chimie à Notre-Dame des Dunes

Sophie Vanhille est dans le top 10 de l'académie !!!!

Félicitations !!!

20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 20:30

le samedi 23 janvier de 9 h à 12 h

Si vous voulez revoir le JT "Portes Ouvertes " de 2014...

Tout n'est pas obsolète

16 janvier 2016 6 16 /01 /janvier /2016 13:16

via la page facebook: " lycée Notre-Dame des Dunes "

Quelques photos des portes ouvertes au lycée samedi matin
Quelques photos des portes ouvertes au lycée samedi matin
Quelques photos des portes ouvertes au lycée samedi matin
Quelques photos des portes ouvertes au lycée samedi matin
Quelques photos des portes ouvertes au lycée samedi matin
15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 19:04

aux portes ouvertes du Lycée

15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 18:46

Texte envoyé par notre ami Bernard Lemarchand

 

 

 Michel Delpech, magnifique chanteur.Voici l'un de ses messages exceptionnels, le dernier peut-être, pour et à cause du témoignage de sa rencontre avec le Christ.

Au-delà du charme et de la beauté de ses chansons, voici le message profond, étonnant, lumineux, rafraichissant, vivifiant, apaisant, doux, réconfortant que Michel Delpech nous laisse en rejoignant le Ciel.
Parole d'homme, parole d'artiste, parole de chrétien. Un cadeau !

> «J’ai cru guérir de ce cancer de la langue qui m’a touché en février 2013. Je me suis trompé. Il est revenu. Il y a une guerre au fond de ma gorge. Je me bats, je travaille à guérir. Pour un chanteur, perdre sa voix, c’est la pire épreuve. Depuis l’âge de 18 ans, la chanson est toute ma vie. Deux cents chansons en cinquante ans de carrière, dont trente “tubes”.

Curieusement, alors que je vis pour ma voix et par ma voix, je n’ai pas interpellé Dieu, je ne me suis jamais dit que ce qui m’arrivait était injuste. Peut-être parce que je commence à vivre non plus par ma voix, mais par la foi ? Pour parodier le titre d’une mes chansons – “Le Loir et Cher” –, je dis aujourd’hui : “La foi m’est chère”.

> Mon premier cancer avait mis ma vie spirituelle en veilleuse. Je ne pouvais plus lire, ni me nourrir intellectuellement, moi qui suis féru de théologie. Cette rechute me révèle que la vie spirituelle ne se loge pas dans l’intellect, mais qu’elle est la VIE même – la vie de Dieu qui irradie tout l’être, et pas seulement la tête.

> Je suis profondément croyant. J’ai vécu un jour un “choc religieux” à Jérusalem, où j’ai rencontré le Christ. Je visitai le Saint-Sépulcre avec ma femme, et là, pressé pourtant par de nombreux pèlerins, soudain, devant le Tombeau, je m’agenouille et me voilà chrétien. Un peu comme Frossard, Claudel, Clavel – d’un coup. En l’espace d’un instant, Jésus est entré dans ma vie, dans mon cœur. C’était très doux. J’ai immédiatement eu la sensation que j’étais sauvé. Tout ce qui m’était arrivé auparavant devenait caduc. La seule chose que je ne remette jamais en doute, c’est l’existence de Dieu.

> Je suis d’un naturel plutôt ténébreux, un hypersensible qui s’en fait pour un rien. Je crois savoir où est la sagesse à force de lectures et de rencontres, mais je ne l’ai pas encore trouvée. Or, dans cette chambre d’hôpital, depuis des mois, curieusement, je n’ai jamais été aussi apaisé. Ce “re-cancer” ne m’a pas brisé : je crois qu’il me grandit.

> Dans l’épreuve, quelles sont mes consolations ? D’une part, l’amitié. Je n’avais pas réalisé que j’avais autant d’amis. Dans le tourbillon de la vie “du dehors”, la vie quotidienne, nous ne trouvons jamais le temps de nous arrêter pour voir ceux qui nous sont chers, et les années passent, les liens se distendent… Trop bête ! C’est quand ça ne va pas que l’essentiel ressurgit. Et l’amitié fait partie de l’essentiel.

> J’ai été soutenu physiquement et psychologiquement par la bienveillance qui m’entoure. L’amour de ma femme, de mes enfants, la tendresse et la compétence du personnel médical et infirmier. On guérit plus vite quand on aime et qu’on est aimé, j’essaierai de ne pas l’oublier.

> Curieusement, moi qui suis un gourmand invétéré, je n’ai plus de consolation culinaire. Je n’ai même plus le désir d’une bonne entrecôte avec un verre de Saint-Émilion ! On me nourrit avec des sondes et des pipettes. Pourtant, l’autre jour, le goût m’est un peu revenu en absorbant une cuillerée de glace au café. Elle m’a irrésistiblement évoqué La Première Gorgée de bière de Philippe Delerm ! Depuis, je suis plus ouvert aux toutes petites choses de la vie, ces surprises discrètes qui émaillent l’existence et peuvent nous passer sous le nez sans même qu’on les remarque.

> Je goûte aussi des consolations plus spirituelles. Ainsi, celle de la patience. Le cancer est l’une de ces épreuves qui vous enseignent cette vertu. Vous pouvez fulminer, vous morfondre, crier, pleurer, cela ne changera rien. N’allez pas croire que je suis un saint homme ! Au quotidien, face aux mini-tracas, je peux être sanguin, colérique, râleur. J’ai tous les défauts de la terre pour les petits soucis. Mais là, c’est autre chose : il y a un “vrai” combat à mener. Ai-je reçu une grâce de Dieu pour cela ? Je le crois. Je sais qu’Il est à mes côtés.

> Patience quand j’articule mal, que je suis inaudible. Patience quand la douleur se réveille et me contraint au silence. Patience face aux régressions inévitables, aux déceptions inhérentes, parce que les traitements semblent inefficaces. Patience quand je me fatigue très vite. Patience devant la mélancolie qui m’est familière…

> J’étais jeune, j’avais du succès, la vie me souriait, lorsqu’une profonde dépression m’a mis à terre. J’ai plongé très bas. La maladie m’a tenu éloigné de la scène pendant dix ans. J’ai fait une rechute dépressive après mon premier cancer. J’ai survécu au jour le jour, les petites victoires se sont accumulées ; finalement, je me suis retrouvé à quai, quand patatras, le cancer est revenu.

> Durant cette plongée dans les ténèbres de la dépression, j’ai connu le chaos. J’ai cherché à en sortir par le “haut”, en tâtant du bouddhisme, de l’hindouisme, en essayant la méditation transcendantale… Mais je me suis rendu compte, progressivement, que tout cela n’était pas un chemin fécond pour moi. J’étais en train de me perdre. J’ai commencé simultanément à m’intéresser à cette part de mon identité que je refusais jusqu’alors de regarder : la religion chrétienne. Et j’ai osé… le christianisme ! Je ne sais si j’aurais eu cette hardiesse sans la dépression, je ne sais pas si je serais allé aussi loin dans cette voie. Une chose est sûre : depuis, Dieu reste l’objet incessant de ma quête.

> Je me suis formé tout seul. J’ai beaucoup lu. Des livres qui ne sont pas tous “modernes” : Isaac le Syrien et Thomas Merton, saint Jean de la Croix et les Pères du désert, saint Augustin et l’Introduction à la vie dévote de François de Sales ; Urs von Balthasar et Thérèse d’Avila dont je retiens cette phrase : “Seigneur, si Tu n’existes pas, ça n’a pas d’importance. Tout ce que j’ai fait, je l’ai fait pour Toi”.

> Je suis un homme de peu de foi. Telle est ma tragédie. Ma foi n’est pas un long fleuve tranquille : elle est dans la torture, dans la complexité. J’en suis parfois épuisé. Pourtant, je plains ceux qui n’ont pas la chance de connaître ce tumulte-là. Il fait vivre jusque dans l’Au-delà ! Je ne pense pas que le Ciel se soit mêlé de mon cancer, mais je lui demande de m’aider à avoir la force de le surmonter, de me plier à la discipline indispensable, de faire ce qu’il m’est exigé de faire. Je n’ai jamais prié pour guérir, j’ai plus souvent pensé : “Que ta volonté soit faite”.

> Autre consolation que permet le repos qu’impose la maladie, c’est une relecture apaisée de l’existence, même si je n’aime pas trop regarder en arrière. J’en ai fait des bêtises ! La fiesta, les filles, quelques drogues, étaient intimement liées à l’univers de la chanson, surtout dans les années 1960 et 1970. J’ai été un oiseau de nuit. Mais je crois en la miséricorde et au pardon – qui sont les plus grandes consolations qui soient.

> Mais il n’y a pas que le pardon de Dieu qui console, il y a aussi… le foot. Je passe du coq à l’âne. J’ai une passion pour le foot. Quand j’ai fini de regarder KTO, que j’apprécie beaucoup, voir un bon match à la télé me fait oublier mes tracas. Après le foot – revenons au spirituel, quand même ! – il y a l’oraison. C’est une forme de prière méditative, une prière du cœur, plus proche de la contemplation que de l’imploration. Sainte Thérèse d’Avila, pour qui j’ai une tendresse particulière, en donne une jolie définition : “L’oraison est un échange d’amitié où l’on s’entretient souvent seul à seul avec Dieu dont on se sent aimé”. Si je ne prie pas, si je ne me livre pas à l’oraison, en quoi consistent ces plages de silence qui me font tellement de bien, au corps et au cœur ?

> Un philosophe me console aussi, c’est Gustave Thibon. Je suis fasciné par la vérité et la force spirituelle du verbe de ce génie autodidacte qui a révélé Simone Weil. Je l’ai convié à une émission de télévision à laquelle j’étais invité. Il est venu et a subjugué l’auditoire. Nous sommes devenus amis. Je suis allé le voir plusieurs fois chez lui, en Ardèche. Je fais mienne cette phrase de lui : “Je croyais en Dieu, et maintenant je ne crois plus qu’en Dieu”. Et cette autre : “Dieu ne te délivrera pas de toi-même ; Il te délivrera de la lassitude et du dégoût de toi-même”.

> La maladie vous dépossède. Elle vous dénude. Elle vous contraint à vous interroger sur les vraies valeurs. Nous voulons une plus grande maison, une plus puissante voiture, plus d’argent, mais en serons-nous plus heureux ? Je constate souvent chez ceux qui possèdent moins un sourire plus radieux que chez ceux qui ont tout.

> “Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu‘il se renie lui-même, qu’il se charge de sa croix et qu’il me suive”, dit Jésus (Mt 16, 24). Alors je porte ma croix et je découvre que c’est le secret de la joie. Je réalise aussi que Dieu est là afin de m’aider à la porter. Pour la première fois de ma vie, je n’envisage pas une solution à une épreuve que j’affronte. Je sais aujourd’hui que je risque fort de ne plus pouvoir chanter. Ma confiance la plus totale, c’est en Dieu que je la place : “Que ta volonté soit faite Seigneur !




Sans Toi, je suis perdu”. »



 

Texte envoyé par bernard Lemarchand

14 janvier 2016 4 14 /01 /janvier /2016 14:54

Portes ouvertes au lycée au Lycée Notre-Dame des Dunes en 2016

le vendredi 15 janvier  de 17h à 19h30 et le samedi 16 janvier  de 9h à 12h. 

Vous seront présentés: les filières, les enseignements d'exploration, les sections, les options, la vie du lycée, la seconde tremplin, les locaux, ...
Toute l'équipe pédagogique et éducative sera présente pour répondre à vos questions 

En attendant, découvrez la vidéo où les élèves présentent leur lycée !

Une visite virtuelle et insolite du lycée avec pacman

12 janvier 2016 2 12 /01 /janvier /2016 16:25

Souvenirs ... souvenir .... Fénelon .... les DunesAutour de ces photos 

via facebook, Marie-Christiane et moi, avons passé deux heures avec nos souvenirs, de Fénélon, des Dunes, de notre journée de juin 2013, de Bernard Devey aussi. Cela fera un an qu'il nous a quittés.

Nous lui dédions cet article.

 

les Dunes 1967-1968  avrc Madame Marie-Marthe6En 1967- 1968, classe de première avec madame Marie- Marthe

 

Bernard Devey est au 2ème rang, 2ème élève à partir de la gauche.

C'est à partir de cette photo que nos souvenirs sont remontés à la surface.

 

Il n'y a pas de photos de classes de Terminales 1968-1969, elles n'étaient prises que tous les 2 ans.

 

Sauriez-vous retrouver tous les noms .... Nous avons calé sur quelques-uns ...

Aidez-nous ...

Des listes de classe Terminales A en 1967-1968-1969

Terminales 1968-1969

Terminale A

BAUDOIN

Marc

 

CARTON

Cécile

DELABAERE

Philippe

 

DUYCK

Colette

DEREUDER

Yves

 

JOSSE

Marie-Noëlle

DRUELLE

Richard

 

LEMAIRE

Florence

VERGRIETE

François

 

ROUSSEAU

Brigitte

ALIAMUS

Patricia

 

SPILIOTOPOULOS

Ann

BARRAL

Geniève

 

SPILIOTOPOULOS

Hélène

BAUDOIN

Brigitte

 

VERGRIETE

Marie-France

BUFFET

Anne

 

VERHEECKE

Marie-Christine

CARDINAEL

Monique

 

VERLEY

Patricia

CARON

Françoise

 

VILAIN

Marie-Noëlle

Terminale A

DAUPHIN

Jean-Marc

 

VARET

Annie

DESNOULEZ

Dominique

 

BERTIN

Jean

PLATEL

Régis

 

BURET

Jean-Charles

VANDAMME

Christian

 

CHAVERON

Benoît

DEHOUPE

Camille

 

DELATER

Michel

DEPECKER

Lucile

 

DERAM

Georges

FURNON

Monique

 

DEVEY

Bernard

     

VAVASSEUR

Bernard

Terminale A

ADRIANSEN

Marie-Christiane

 

LABIS

Brigitte

BELLENGE

Brigitte

 

LEPRUNIER

Sabine

BERTRAND

Annick

 

LEROY

Brigitte

CARRUE

Anne-Marie

 

MIRON

Martine

DELEMAR

Isabelle

 

SIX

Claudine

DELEPOUVE

Maryse

 

VANHILLE

Michèle

DESAUBRY

Anne

 

VANTILCKE

Geneviève

EUGENE

Nicole

 

VERMERSCH

Marie-Claire

HORREIN

Marie-Ange

 

WILS

Elisabeth

liste des terminales A en 1967-1968

 

Terminales A

BROWN

Jean-Pierre

 

VERGRIETE

Claire

DEQUIDT

Dominique

 

FRAPPE

Benoît

DOUAY

Jean

 

GENU

François

HERBAUX

Jacques

 

HEEM

Patrick

TURLUTTE

Lionel

 

LESTAVEL

Alain

VANVOOREN

Philippe

 

MAUGUIERE

François

DERAM

Marie-Andrée

 

QUEMENER

Jean-Jacques

LE CAER

Geneviève

 

ROUSSEL

Jean-Luc

MALOT

Marie-France

 

AGEZ

Marie-Dominique

MARTIN

Dominique

 

BECUE

Thérèse

ACCOU

Jean-Marie

 

BOENS

Annie

ADRIANSEN

Joseph

 

CARRUE

Anne-Marie

COQUELIN

Jean-Marie

 

DELEPOUVE

Maryse

DECOUVELAERE

Philippe

 

HORREIN

Marie-Ange

DEGUINES

Michel

 

LEBRIS

Anne

DEMEYERE

Jean-Pierre

 

LEFEBVRE

Hélène

DUBUS

Christian

 

LELONG

Béatrice

LESTAVEL

François

 

LENQUETTE

Edith

WADOUX

Michel

 

MALLEVAËS

Catherine

BARRAL

Geneviève

 

MOHR

Daniele

BISCARAS

Bernadette

 

MOREL

Agnès

VANDENABEELE

Anne

 

MÜLLER

Marie-Bernard

DEKEISTER

Jean-Claude

 

TILLARD

Françoise

RYCKEBUSCH

Bernard

 

VANPRAET

Bénédicte

DECLERCK

Martine

 

WAETERLOOT

Marie-Christine

     

WILS

Elisabeth

.

 

Quelques photos de Fenelon  ... autour de Marie-Christiane

Fenelon en
Fenelon en

Fenelon en

Miracle ! il y a qyelques noms sur les photos ..

Rencontre de juin 2013

 

1ère étape à Fénelon

C'était le 5 juin 2013

fenelon 2013Souvenir de l'Institut Fénelon. .. dans le patio avec Anne Lebris, Michèle vanhille, Yveline Salembier, Marie-Christiane Adriansen, Colette Duyck, Alain Lestavel, Françoise Verwaerde, Jean Pipart, Francine Vanhove, Brigitte Labis.

 

11 heures:  réception par Jean-Pierre Cache directeur du Collège Fénelon, visite des locaux

 

 

  

 

Diaporama à Fenelon

Souvenirs ... souvenir .... Fénelon .... les Dunes
Souvenirs ... souvenir .... Fénelon .... les Dunes
Souvenirs ... souvenir .... Fénelon .... les Dunes
Souvenirs ... souvenir .... Fénelon .... les Dunes
Souvenirs ... souvenir .... Fénelon .... les Dunes
Souvenirs ... souvenir .... Fénelon .... les Dunes
Souvenirs ... souvenir .... Fénelon .... les Dunes
Souvenirs ... souvenir .... Fénelon .... les Dunes
Souvenirs ... souvenir .... Fénelon .... les Dunes

Un souvenir visuel des religieuses qui ont marqué notre jeunesse

2ème étape: les Dunes

où nous ont rejoint Bernard et Annie Devey, François Genu et Patrick Heems

 

Souvenirs des années précédant 1966 et le départ du Lycée Fénelon vers le Lycée Notre-Dame des Dunes devenu mixte

 

13 heures: repas aux Dunes dans la petite salle à manger des invités où la petite troupe féminine s'est enrichie des anciens élèves garçons, cotoyés aux Dunes à partir de 1966. Il nous manquait Daniel Lionet, prof de philo (avec l'abbé delannoy) de cette promo 1969.

 

14 heures 30:  Visite des locaux sous la houlette de Colette Desfachelle, directrice de l'Institution Notre-dame des Dunes. Que de souvenirs remontant à la surface à chaque coin de couloir. Une larme versée pour la Rotonde qui a disparu dans les agrandissemnts.

 

Que Madame Desfachelle et Monsieur Cache soient remerciés pour leur accueil et leur disponibilité

 

Souvenirs ... souvenir .... Fénelon .... les DunesLa Terminale A suivait ses cours dans la rotonde, qui a disparue dans l'extension du Lycée

Alain Lestavel doit avoir des souvenirs de cette rotonde en classe materneiie.
 
Les grilles ont disparues avec les enfants et l'occupation de cette salle par le lycée.
 
Françoise Verwaerde
 

Diaporama: repas et visite des locaux du Lycée Notre-Dame des Dunes

Souvenirs ... souvenir .... Fénelon .... les Dunes
Souvenirs ... souvenir .... Fénelon .... les Dunes
Souvenirs ... souvenir .... Fénelon .... les Dunes
Souvenirs ... souvenir .... Fénelon .... les Dunes
Souvenirs ... souvenir .... Fénelon .... les Dunes
Souvenirs ... souvenir .... Fénelon .... les Dunes
Souvenirs ... souvenir .... Fénelon .... les Dunes
Souvenirs ... souvenir .... Fénelon .... les Dunes
Souvenirs ... souvenir .... Fénelon .... les Dunes
Souvenirs ... souvenir .... Fénelon .... les Dunes
Souvenirs ... souvenir .... Fénelon .... les Dunes
Souvenirs ... souvenir .... Fénelon .... les Dunes
Souvenirs ... souvenir .... Fénelon .... les Dunes
Souvenirs ... souvenir .... Fénelon .... les Dunes
Souvenirs ... souvenir .... Fénelon .... les Dunes
Souvenirs ... souvenir .... Fénelon .... les Dunes
Souvenirs ... souvenir .... Fénelon .... les Dunes
Souvenirs ... souvenir .... Fénelon .... les Dunes
Souvenirs ... souvenir .... Fénelon .... les Dunes
Souvenirs ... souvenir .... Fénelon .... les Dunes
Souvenirs ... souvenir .... Fénelon .... les Dunes

Quelques commentaires sur le blog et facebook

lu sur Facebook

de Daniel Lionet 05 juin à 13h30

bon appétit à tous §
amitié
Daniel

réponses

  •  Marie-Christiane Adriansen Daniel Blu vous nous avez manqué ... MERCI pour cette pensée ! ce fut tres tres émouvant ces retrouvailles... De 3 anciens profs de qques élèves et de lieux qui nous ont marqués ... fenelon et les dunes... CORDIALEMENT ET BIENTOT DES PHOTOS SUIVRONT ! marie christiane
  •  Brigitte Dion  C'était une journée formidable. Vous n'étiez pas absent de nos commentaires. Notre rotonde n'existe plus,mais les moments magiques que nous y avons passés avec nos professeurs restent présents dans nos mémoires. Vos cours de philo.....que du bonheur !! Cordialement Merci. 
  • Marie-Christiane Adriansen Daniel Blu après on a filé au college des dunes ! et on a vu arriver PATRICK HEEM et BERNARD DEVEY et sa charmante épouse ANNIE !! FRANCOIS GENU ! quelle belle journée ... !!
  • Michele Delalonde Ce fut un très agréable plongeon 44 ans en arrière. C’est vrai qu’ il manquait la rotonde et notre prof de philo ...
  • Daniel Lionet  hello ! émotion de confronter des souvenirs avec l'aujourd'jui des Dunas. La rotonde bien sur et l'ambiance des lundis matins pour le 1er cours de philo, madame Verbèke, les intercours
  • Daniel Lionet a également commenté sa publication sur le mur

    Daniel a écrit : « émotions ! quand j'étais aux Dunes, le soir des résultats du bac, je me disais : j'aimerais en retrouver dans 20-30 ans et voir ce qu'ils sont devenus ! C'est chose faite. La rotonde a disparu mais je la sens toujours, cocon des terminales, madame Verbèke, les intercours, mai 68, les révisions pour le bac, les copies à corriger... ma hantise. 120 disserts certains mois ! je vois vos visages, des expressions de regards que je retrouve, une façon de sourire, Merci pour ce bon moment... je vous laisse le soin de la suite, des retrouvailles élargies, pour nos 45 ans ...déjà. amitiés sincères. Daniel »

  • Marie-Christiane Adriansen Daniel Blu  là je sens que je vais avoir une larme à l œil ....Les souvenirs se bousculent.. Ils sont tellement bons et chaleureux.. ENCORE MERCI MONSIEUR LE PROFESSEUR !!  

  •   Colette Jean-luc Vanpeperstaete oh oui que d’émotions !!!!! quel retour en arrière !!!!!

     

commentaire d'Yveline Salembier sur le blog:

Un grand merci à Marie Christiane et à Françoise et aux professeurs et directeurs de nos chers collège et lycée qui nous ont permis de passer ces moments émouvants.
J'étais très contente de retrouver Michèle Vanille qui a connu l'école Fénelon dans les baraquements d'après-guerre dans le beau jardin Ziegler(actuellement la maison de l'environnement av ducasino) puis toutes les petites classes du CP jusqu'à la 3e dans les nouveaux locaux av des Bains.
amitiés à tous et merci
Yveline Salembier

11 janvier 2016 1 11 /01 /janvier /2016 10:24

Voix du Nord du lundi 11 janvier 2016

 

Lors de L'assemblée générale de la société dunkerquoise d'histoire et d'archéologie, le jeudi 21 janvier 2016, Catherine hélin présentera la Cronique d'un collège dunkerquois dans la tourmente, Notre-Dame des Dunes(1939-1948). Avec la seconde Guerre mondiale, Notre*Dame des Dunes voit ses prêtres enseignants mobilisés et connaît les bombardements. Fait prisonnier en 1940, son directeur, le suoérieur Pierre Lestienne est envoyé en captivité en Silésie. A sa libération, en août 1941, il reprend les rênes de l'Institution et assure la continuité de l'znseignement sous les bombardements. Aidé par le cardinal Liénaert, il organise en février 1944 le repli de 150 élèves dans l'Avesnois. Ils y resteront 19 mois. Quelques anciens élèves qui ont connu cette époque pourront évoquer leurs souvenirs.

Jeudi 21 janvier, 18h, hôtel de ville de Rosendaël. Les sociétaires à jour de cotisation recevront la revue, pour la première fois en quadrichromie.

Voix du Nord du lundi 11 janvier 2016

 

 

 

L'exode des Dunes pendant la guerre
Monsieur Morel et ses pyramides

Monsieur Morel et ses pyramides

L'association des Anciens de l'Institution Notre-Dame des Dunes

se souvient et a célébré en 1969 le 25ème anniversaire de l'exode à Mecquignies. Elle proposera bientôt une rencontre-souvenir

 

L'exode des Dunes pendant la guerre
L'exode des Dunes pendant la guerre

Ptésentation du Blog

  • Anciens de Notre-Dame des Dunes à Dunkerque, élèves, parents, professeurs, personnels, ce blog est le vôtre.
    .
  • Faites-le vivre en apportant des nouvelles, des témoignages, des reportages, des articles,des suggestions.
    .
  • Inscrivez-vous à la newsletter, vous serez ainsi prévenus de tout nouvel article sur le blog.    
    .
  • Utilisez largement les possibllités des commentaires et le "contact".
  •  
  • CONTACT (cliquez)
  •  
  • Quest-ce que l'Association des Anciens des Dunes (cliquez)

En résumé   l’Association

  • Vous met en réseau

  • Vous offre ses archives

  • Participe à la vie dz l'établisement

  • Organise des conférences

  • Accompagne les entretiens de motivation

  • Publie périodiquement une revue

  • Facilite les retrouvailles de promos

  • Alimente un blog et les réseaux sociaux

  •  
  • ADHESION et COTISATION
    .
  •   

Recherche

Quelques "RUCHE"

En souvenir de

Interviews de la Ruche

des Interviews de la RUCHE
TOUT EST POSSIBLE
 
 

Nos photos