3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 13:59

« André est quand même là pour monter aussi un jour à l'autel »

vendredi 02.12.2011, 05:15 - La Voix du Nord

 André Bonpain reste fidèle au souvenir de son frère René, prêtre également, résistant fusillé en 1943.
André Bonpain reste fidèle au souvenir de son frère René, prêtre également, résistant fusillé en 1943.

| • LE VISAGE DE L'ACTUALITÉ• LE PÈRE BONPAIN

Riche d'une vie emplie de souvenirs, le père André Bonpain, enfant de Dunkerque, va célébrer après-demain, à Saint-Éloi, ses soixante années de prêtrise.

 

PAR LAURENT LEYS

dunkerque@lavoixdunord.fr PHOTO « LA VOIX »

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Dunkerque/actualite/Secteur_Dunkerque/2011/12/02/article_andre-est-quand-meme-la-pour-monter-aus.shtml (cliquez pour lire tout l'article)

Assis dans son fauteuil, André Bonpain lève le bras à un bon mètre de hauteur : « Les fenêtres des baraquements des Glacis étaient à cette hauteur-là. C'était facile pour se voir. On se disait bonjour. » À 86 ans, le prêtre se souvient de ce « temps merveilleux » - oui « merveilleux » - dans un Dunkerque pourtant ravagé par la guerre « J'étais un "baraquin". J'ai remplacé le père Delepoulle en janvier 1953. Le presbytère, c'était une baraque. L'église Sainte-Jeanne-d'Arc était en préfabriqué. On était logés à la même enseigne que les gens. Pour discuter de la vie qu'ils menaient, c'était plus facile. Cette vie se rapprochait de la parole de Dieu. » Il évoque le second « souvenir marquant » de sa vie : « Saint-Éloi ? C'était un chantier impossible ! Il n'y avait rien au-dessus. » Ce fils d'architecte se rappelle avoir participé à des réunions de chantier pour redonner vie à l'édifice à ciel ouvert que les bombardements avaient mis à mal. Il y a exercé son ministère de 1978 à 1991.

Dimanche matin, André Bonpain retournera dans cette église pour la célébration de ses soixante années de prêtrise . Sans doute se souviendra-t-il de ce 29 juin 1951, « jour de la fête de saint Pierre et saint Paul », où il fut ordonné prêtre à Notre-Dame-de-la-Treille, à Lille. « Le cardinal Liénart m'a embrassé une première fois. J'ai voulu me relever, mais il m'a appuyé sur l'épaule. Je me suis remis à genoux, puis il m'a embrassé une seconde fois en me disant : "C'est de la part de René". » André Bonpain raconte : « Cela fait soixante-huit ans que René a été fusillé par les Allemands au fort de Bondues pour faits de résistance. Je ne l'ai pas très bien connu : j'étais le dixième et dernier des enfants et lui était le troisième. Il y avait dix-sept ans d'écart entre nous. Pendant la guerre, nous avons quitté Dunkerque pour La Rochelle - une ville où tout le monde marchait en paix -, mais lui était resté ici. Les fois où je l'ai vu à La Rochelle, il n'était pas très serein : se doutait-il de son arrestation ? » Le père Bonpain explique : « J'avais la vocation. Et mes parents avaient le désir que j'aille au séminaire, à Issy-les-Moulineaux, où mon frère était allé aussi. » L'un de ses frères et l'une de ses soeurs ont aussi suivi la voie religieuse. Il détache les mots : « Mon frère, dans sa toute dernière lettre, écrivait : "André est quand même là pour monter aussi un jour à l'autel".

» Il ne prend pas ombrage que l'on s'intéresse à une telle figure du Nord. Lui-même reconnaît : « Quand je suis dans une rue ou sur une place à son nom, cela me fait quelque chose. De temps en temps, je passe au monument près de l'église à Rosendaël pour saluer le frangin... » •

Mgr Laurent Ulrich, archevêque de Lille, présidera la célébration eucharistique dimanche, à 11 h 30 en l'église Saint-Eloi

 

C'était en décembre 2010 : l'abbé André Bonpain a quitté le village de Brouckerque: « J'ai été très heureux ici »

mardi 07.12.2010, 05:10 - La Voix du Nord

 André Bonpain a reçu des témoignages d'amitié et d'estime de toutes les générations.
André Bonpain a reçu des témoignages d'amitié et d'estime de toutes les générations.

| BROUCKERQUE |

Depuis une bonne semaine, André Bonpain, 85 ans, vit chez les Petites Soeurs des pauvres, à Dunkerque. Samedi midi, amis et connaissances, réunis à la mairie, ont manifesté leur amitié à « M. l'abbé » qui les quitte après neuf années de présence au milieu d'eux. PAR LAURENT LEYS

 

dunkerque@lavoixdunord.fr PHOTO « LA VOIX »

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Dunkerque/actualite/Autour_de_Dunkerque/Littoral_Flandre/2010/12/07/article_l-abbe-andre-bonpain-a-quitte-le-village.shtml (cliquez pour lire tout l'article)

 

« Adopté dès la première minute »

Le héros du jour paraît étonné qu'on connaisse autant de détails sur sa vie. Jean-Pierre Decool prend la mine gourmande de celui qui pourrait continuer sur sa lancée. Depuis 2001, les deux hommes ont appris à s'apprécier.

« Prêtre résident à Brouckerque, vous avez été adopté dès la première minute. Votre départ est un véritable déchirement », confie l'élu. Il rappelle que l'abbé André Bonpain est issu « d'une famille connue en France » (voir ci-contre).

« Je lui ai appris à marcher au pas »

À son tour, Mgr André Delepoulle, venu de Cappellebrouck, évoque son « ami » de cinq ans plus jeune que lui. « Quand j'étais officier, j'ai assuré sa préparation militaire. Je lui ai appris à marcher au pas. » Quelques années plus tard, retrouvailles à Dunkerque : « Il m'a succédé aux Glacis. » Le littoral a longtemps constitué la terre d'attache de celui qui fut ordonné prêtre en 1951. Son sacerdoce l'a conduit à Coudekerque-Branche (Saint-Thérèse), puis à Dunkerque (Sainte-Jeanne-d'Arc, Saint-Jean-Baptiste, Saint-Nicolas, Saint-Éloi et enfin comme chapelain de Notre-Dames-des-Dunes). « J'ai toujours exercé près de chez moi », résume-t-il.

Brouckerque constitue son séjour le plus éloigné. Éloigné certes, mais pas au point pour qu'il donne aujourd'hui raison à ceux qui, en 2001, considéraient qu'il partait au milieu de nulle part : « Brouckerque n'est pas un coin perdu de nos Flandres. » Depuis une bonne semaine, André Bonpain, en raison d'ennuis de santé, réside chez les Petites Soeurs des pauvres, à Dunkerque. Il laisse vide le presbytère « construit en 1782 ».

Partager cet article

commentaires

Présentation du Blog

 

  • Anciens de Notre-Dame des Dunes à Dunkerque, élèves, parents, professeurs, personnels, ce blog est le vôtre.
    .
  • Faites-le vivre en apportant des nouvelles, des témoignages, des reportages, des articles,des suggestions.
    .
  • Inscrivez-vous à la newsletter, vous serez ainsi prévenus de tout nouvel article sur le blog.    
    .
  • Utilisez largement les possibllités des commentaires et le "contact".
  •  

En résumé   l’Association

  • Vous met en réseau

  • Vous offre ses archives

  • Participe à la vie dz l'établisement

  • Organise des conférences

  • Accompagne les entretiens de motivation

  • Publie périodiquement une revue

  • Facilite les retrouvailles de promos

  • Alimente un blog et les réseaux sociaux  

Recherche

Quelques "RUCHE"

En souvenir de

Interviews de la Ruche

des Interviews de la RUCHE
TOUT EST POSSIBLE
 
 

Nos photos