19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 13:53

L'assemblée des évêques a adopté le 18 avril un nouveau statut pour l'enseignement catholique. Il remplace celui de 1992. Selon l'enseignement catholique, ce statut "redit son caractère propre, que constitue l'originalité de la proposition éducative de l'école catholique au service de tous les enfants, des familles et de la société dans son ensemble".

articles parus deans la "CROIX" du 18 avril 2013           Cliquez pour télécharger les articles en pdf

L-enseignement-catholique-replace-au-caeur-du-dioc-copie-1Il traduit le regain d’intérêt pastoral des évêques pour ces établissements qui scolarisent 20 % des élèves en France.

 

 

Que contient ce nouveau statut ?

Certains y verront « une reprise en main », d’autres « un regain d’intérêt »… Toujours est-il que le nouveau statut de l’enseignement catholique, adopté jeudi 18 avril par la Conférence des évêques de France réunie en assemblée plénière à Paris, replace l’enseignement catholique au cœur de la pastorale diocésaine et accroît significativement la responsabilité de l’évêque à son égard. Il s’agit d’affirmer « la cohérence » – pour reprendre le mot du cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon – entre l’identité catholique des établissements et le projet éducatif qui y est mis en œuvre, fondé sur une vision chrétienne de l’homme.

Sorte de « cahier des charges » destiné à l’ensemble des acteurs du secteur – personnel de direction, enseignants, parents, organismes gestionnaires, etc. –, ce texte de 55 pages comporte trois parties : les visées de l’enseignement catholique, ses principes généraux d’organisation et de fonctionnement, et enfin ses instances dirigeantes. Aride par certains aspects, il vise, résume un de ses auteurs, « à redonner du sens à l’enseignement catholique et à son organisation ».

cliquez pour lire l'article complet           Cliquez pour télécharger les articles en pdf

 

ANNE-BÉNÉDICTE HOFFNER , la Coix du 18 avril 2013

 

« Le nouveau statut témoigne du regain d’intérêt des évêques pour l’enseignement catholique »

Pierre Marsollier, délégué général de l’enseignement catholique, explique la genèse et la méthode de travail choisie par les évêques et le secrétariat général pour élaborer le nouveau projet de statut doit être présenté aujourd’hui au Comité national, sorte de parlement de l’enseignement catholique

 

Qu’est-ce que le statut de l’enseignement catholique et pourquoi a-t-il fallu le réécrire ?

Pierre Marsollier : Le statut est une sorte de cahier des charges destiné aux écoles de l’enseignement catholique ainsi qu’aux instances et institutions qui les dirigent. Il répond à des questions fondamentales comme « Qui fait quoi ? », « Qui décide quoi ? », et même « Qui prend en charge quoi ? », en laissant une marge de manœuvre pour la prise en compte du contexte local. Il définit aussi des termes comme « tutelle », « subsidiarité »…

Certaines dispositions étaient devenues obsolètes et il fallait faire droit aux innovations intervenues depuis que les évêques ont jugé nécessaire un aggiornamento du statut de 1992 : ils en ont confié la mission au secrétaire général, Éric de Labarre, dès sa nomination en 2006. Ce texte vient aussi matérialiser leur regain d’intérêt pastoral pour nos établissements.

cliquez pour lire l'article complet        Cliquez pour télécharger les articles en pdf

 

Recueilli par Anne-Bénédicte HOFFNER , la Croix du 18 avril 2013

 

Les tutelles congréganistes d’établissements d’enseignement catholique restent vigilantes

S’ils accueillent positivement le texte, les réseaux congréganistes de l’enseignement catholique relèvent plusieurs points d’inquiétude

 

cliquez pour lire l'article complet   Cliquez pour télécharger les articles en pdf

 

Le directeur diocésain deviendrait dans le nouveau statut « délégué épiscopal »

 

Martine de SAUTO , la Croix du 18 avril 2013

 

 

les nouveaux statuts de l'enseignement catholique 2 juin 2013

http://www.enseignement-catholique.fr/ec/images/stories/abonnement/statut-enseignement-catholique-juin-2013.pdf

 

 

Partager cet article

commentaires

Olivier C 24/05/2013 08:13

Il est bien dommage que les écoles sous contrat ne puissent choisir leur professeur. L'état a enlevé ce droit aux directeurs d'établissement depuis un moment déjà. Ce qui a terme conduit forcément
à une perte d'identité des écoles sous contrat (je connais des profs marxistes exerçants dans des écoles de bonnes soeurs). L'idéologie laïciste de l'état est en marche.

Présentation du Blog

 

  • Anciens de Notre-Dame des Dunes à Dunkerque, élèves, parents, professeurs, personnels, ce blog est le vôtre.
    .
  • Faites-le vivre en apportant des nouvelles, des témoignages, des reportages, des articles,des suggestions.
    .
  • Inscrivez-vous à la newsletter, vous serez ainsi prévenus de tout nouvel article sur le blog.    
    .
  • Utilisez largement les possibllités des commentaires et le "contact".
  •  

En résumé   l’Association

  • Vous met en réseau

  • Vous offre ses archives

  • Participe à la vie dz l'établisement

  • Organise des conférences

  • Accompagne les entretiens de motivation

  • Publie périodiquement une revue

  • Facilite les retrouvailles de promos

  • Alimente un blog et les réseaux sociaux  

Recherche

Quelques "RUCHE"

En souvenir de

Interviews de la Ruche

des Interviews de la RUCHE
TOUT EST POSSIBLE
 
 

Nos photos