10 avril 2015 5 10 /04 /avril /2015 16:20

Je voudrais partager un bon moment avec vous:

L'homme au fond / Olivier de Solminihac .- Éditions de l'Olivier.

 

Ancien élève des Dunes au début des années 90, Olivier nous livre ici un récit autobiographique. Sa vie de collégien, de lycéen, les déménagements au gré de la vie professionnelle de ses parents mais aussi une réflexion sur la place de Dieu dans sa vie. Olivier est l'un des éléments de cette famille, le nous remplace le je tout au long du tex-te,comme s'ils ne formaient tous qu'une seule et même personne. « Nous allons aux concerts au Dyck. Nous allons au cinéma aux Arcades...La bibliothèque est notre nouveau refuge. Dunkerque est un paysage mental. Nous allons au Colbert...au Poisson Rouge ...au Saint-Antoine ». Avec lui, on parcourt la ville. Quelques phrases nous interpellent et nous rappellent son attitude de collégien « nous ne tenons rien pour acquis, parce que nous sommes perpétuellement dans la défiance et la critique. Nous cherchons trop souvent à mettre nos professeurs dans l'ornière, à les mener aux limites de leur savoir, à les faire vaciller.

Puis 20 ans passent, et la vie continue, à Dunkerque toujours.


Simonne DUHAMEL, documentaliste du Lycée.

Un roman de Olivier de Solminhiac (Promo NDD 1993)

VDN du 19/02/2015 Le Dunkerquois présente  son quatrième roman

« L’homme au fond », paru aux éditions de l’Olivier. Il y mêle les histoires et l’Histoire et parle de l’enfance, de Rosendaël, de l’opération Dynamo

C’est une rencontre littéraire qui plaira aux natifs du territoire et aux « adoptés », ceux qui ont se sont installés à Dunkerque un peu par hasard, au gré de leur parcours de vie, et qui ont d’abord considéré le territoire comme une étrangeté. L’écrivain Olivier de Solminihac, qui a déjà publié une vingtaine de livres (dont des ouvrages littérature jeunesse, notamment aux éditions l’École des loisirs) fixe sa plume sur son histoire qu’il romance dans un récit en partie autobiographique, mais aussi historique, géographique, documentaire.

Son enfance en métropole lilloise, son arrivée et sa découverte de Dunkerque au lycée, son départ sous-entendu que l’on ne comprend que lorsqu’il revient emménager avec sa famille à Rosendaël… Une installation qui marque le commencement d’une nouvelle vie, avec la redécouverte du littoral, l’aménagement du jardin et le début d’une enquête. L’élément déclencheur ? La découverte, dans une rue proche de sa maison, d’une plaque en hommage aux employés des établissements Lefort, morts pendant la Seconde Guerre mondiale.

 

« comme un tableau cubique »

« J’avais envie de travailler avec ce que j’avais sous les yeux, m’en tenir à quelque chose d’immédiat.» Son deuxième livre sur le territoire (après le livre jeunesse Le Dragon dans les dunes, qui se déroulait au fort de Leffrinckoucke et à la batterie de Zuydcoote) porte une réflexion sur l’ombre et les lumières. En tant que narrateur, il est le complet maître de ce qu’il raconte. Il détaille un peu (la mort de sa sœur à la naissance), se tait parfois (l’histoire de ses parents) ou explique beaucoup (l’abattage de deux arbres du jardin). « Cet objet très proche sur lequel j’écris prend plusieurs directions, comme un tableau cubiste.» Le récit, dont les intrigues apparaissent pour n’en former qu’une, est raconté à la première personne du pluriel, le « nous », qui se réfère au « je », mais aussi au groupe (les lycéens, les habitants…). « J’ai mis du temps à pouvoir parler de choses proches, il fallait trouver la bonne mesure. N’étant pas natif de Dunkerque, je pouvais me laisser étonner par ce qui nous entoure, dans un traitement presque anthropologique

Partager cet article

commentaires

Présentation du Blog

 

  • Anciens de Notre-Dame des Dunes à Dunkerque, élèves, parents, professeurs, personnels, ce blog est le vôtre.
    .
  • Faites-le vivre en apportant des nouvelles, des témoignages, des reportages, des articles,des suggestions.
    .
  • Inscrivez-vous à la newsletter, vous serez ainsi prévenus de tout nouvel article sur le blog.    
    .
  • Utilisez largement les possibllités des commentaires et le "contact".
  •  

En résumé   l’Association

  • Vous met en réseau

  • Vous offre ses archives

  • Participe à la vie dz l'établisement

  • Organise des conférences

  • Accompagne les entretiens de motivation

  • Publie périodiquement une revue

  • Facilite les retrouvailles de promos

  • Alimente un blog et les réseaux sociaux  

Recherche

Quelques "RUCHE"

En souvenir de

Interviews de la Ruche

des Interviews de la RUCHE
TOUT EST POSSIBLE
 
 

Nos photos